À la recherche des mots perdus

Quelle est la mécanique des mots ? Pourquoi certains disparaissent au profit d’autres ?
En souffrent-ils ? Où sont-ils passés ? C’est une Anglaise, follement amoureuse de la langue française, la scénariste Colo Tavernier O’Hagan, qui a pris sa pelle et sa lampe frontale, et s’est lancée dans cette exploration. Résultat, elle nous livre une petite centaine de mots oubliés ou récents, déchus ou déguisés, qu’elle a classés en douze chapitres. Ainsi, à “cache-misère” trouve-t-on des mots comme “sans domicile fixe” ou “sousdéveloppé”. Dans la famille des “arrivistes” : “pitchs”, “bobo”, “fonceur”… On regrette le départ du “cancre”, joyeux, au profit du sombre “jeune en difficulté scolaire”.
C’est un ouvrage qui se feuillette à l’apéro, dans un soleil couchant. La nostalgie flirte avec l’insolence et la dérision. C’est une déclaration d’amour tendre : prenons soin de nos mots. On en a besoin.

Les Maux des mots, de Colo Tavernier O’Hagan. Éd. Plon, 150 pages, 12,90 euros.

Publié dans Causette #37 – Juillet /Août 2013

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close