Les Invincibles. En finir avec le couple : la méthode miracle

Ah, il tombe bien, ce bouquin ! Justement, la Saint Valentin m’est restée en travers cette année. Huit ans de vie commune et un appareil à fondue – à chocolat – en récompense ! Alors là, il exagère… Ce sera la poudre d’escampette : never more Saint Valentin avec lui… trop naze. Mais cette fois, ne pas rater la séparation : dix fois je suis partie, dix fois je suis revenue. Parfois, j’ai même dû lui préciser que j’étais partie : l’idiot ne s’en était pas aperçu. Bon, ça n’avait duré que quelques heures. Et que voulez-vous, en si peu de temps, j’ai ressenti un manque. Ça me fait ça à chaque fois. Surtout à la tombée de la nuit. Je déroule notre vie et la trouve pas si mal au fond, presque envie de le violer tant ma libido frétille loin de lui. Alors je reviens… Du coup, quand j’ai su qu’il existait une méthode pour en finir avec le couple, je me suis jetée dessus.

Se séparer, c’est en gros comme arrêter la clope. Il faut se préparer comme un coureur de fond, psychiquement et physiquement. Pour commencer, plein de tests utiles permettent de savoir où l’on en est : sommes-nous plutôt autruches ou hamsters (très important !) ? Combien me coûte mon couple ? Quels effets sur ma santé ? Suis-je vraiment prête ? Lui dire en face ou à distance ? Puis arrêter une date, et pendant la période de sevrage, à la moindre bouffée de revival, boire un grand verre d’eau. Je ne vous livre là que quelques indices… Et après, et bien après, c’est la belle vie. Juré ! D’ailleurs, y’a même des témoignages et des remerciement. Non, vous ne regretterez pas d’avoir fui le sombre couloir du couple. Arte éditions / Les Petits Matins, 12 €.

Dans toutes les très bonnes librairies et à l’entrée des centres de sécurité sociale.
Cette méthode, écrite par un mystérieux collectif, « Les Invincibles », est prolongée par une série éponyme diffusée sur Arte à partir du mois de mars. Les Invincibles saison 1 : quatre jeunes hommes signent un pacte : quitter leur copine le lendemain à 21 h. Et, enfin, à eux la vraie vie ! Pathétique et désopilant.

Publié dans Causette #7 – Mars/Avril 2010

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close