“Me battre ou crever”

À 18 ans, Alexandra fait une mauvaise chute qui la rend hémiplégique. Cela fait vingt ans. Elle ne marche pas, mais peut se tenir debout. Elle vit en établissement spécialisé, mais bénéficie d’un petit appartement. Son papa veille sur elle, sa mère n’a pas supporté l’épreuve et les a quittés. Alexandra, elle, a tout surmonté. “Se battre est une philosophie”, dit-elle dans une diction pas tout à fait parfaite. Ce documentaire de Stéphanie Pillonca-Kervern, à la fois cru et délicat, montre une jeune femme presque comme les autres : coquette, un peu poète, un peu coquine, à la recherche de l’émotion et de l’âme sœur. Ce film rend aussi hommage à tous ceux qui œuvrent dans l’ombre pour ces corps cabossés. “Quand j’étais à Berck, je m’étais dit : « Si je m’en sors, je reviendrai et je marcherai jusqu’à la mer. »” C’est fait. Bravo, Alex !

Je marcherai jusqu’à la mer, de Stéphanie Pillonca-Kervern. Le 4 avril sur Arte,
festival Itinérances, à Alès (30), festival Visions du réel, à Nyons (26).

Publié dans Causette #34 – Avril 2013

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close