Classe Dangereuse

Le premier roman noir (et tendre) du scénariste du film Zonzon. Un focus sur la vie d’une bande de potes des cités qui se la pètent un peu, qui kiffent les motos, les braquages, rien foutre et Mesrine. Pour certains, ça finira comme pour le gangster,
prématurément au cimetière. On est dans les années 70. C’est un livre bruyant de vie, haut en couleur, très sonore. Musique, cris de la fête foraine, crissements sur le
bitume. Ça parle argot, verlan, gros mots. Ça pétarade, ça castagne, ça rêve aussi… On pense à la vivacité d’Audiard ou au tempérament d’un Frédéric Dard. Signalons l’excellente idée d’une bande originale au roman, à écouter sur http://www.classedangereuse.com (ce lien n’est malheureusement plus valide).

Classe Dangereuse de Patrick Grenier de Lassagne , La Manu facture de livres , 16,90 euros

Publié dans Causette #9 – Juillet/Août 2010

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close